L’Iris de Sibérie en danger !

Date de l'actualité: 
28/11/2019

Les Landes de Cadeuil accueillent le très rare Iris de Sibérie (Iris sibirica) et possèdent une très forte responsabilité pour sa préservation.
Des opérations de conservation par renforcement des populations sont engagées depuis quelques années et se sont concrétisées à l’automne 2019.

L’Iris de Sibérie, plante des landes et prairies humides, est aujourd’hui en danger d’extinction en France et en Europe.
Protégée au niveau national, elle est également inscrite sur la liste rouge des espèces menacées en France.
Les Landes de Cadeuil et le Médoc accueillent les dernières populations sauvages connues de cette espèce en Nouvelle-Aquitaine.
L’état de conservation des stations de la façade atlantique est particulièrement préoccupant.
Le risque de disparition de l’espèce est très fort, tant en Aquitaine qu’en Poitou-Charentes.

L’Iris de Sibérie bénéficie ainsi d’une attention toute particulière sur les Landes de Cadeuil.
Des mesures de protection sont mises en œuvre depuis longtemps par les gestionnaires de la Réserve Naturelle Régionale de la Massonne, du site Natura 2000 et du Conservatoire d’espaces naturels (CEN).

En complément, des actions de renforcement des populations ont été jugées nécessaires pour assurer la conservation de l’espèce.
Un programme a ainsi été mis en place, en partenariat entre les gestionnaires du site et les experts du Conservatoire Botanique National Sud-Atlantique (CBNSA). Il consiste à réintroduire, dans leur milieu naturel, des plants d’Iris de Sibérie cultivés à partir de semences sauvages dans les laboratoires de conservation du CBNSA et du Jardin Botanique de Bordeaux. Ces semences ont été collectées selon un protocole très strict et très encadré afin de ne pas porter atteinte aux populations installées sur site.
Les premières opérations de renforcement ont démarré à l’automne 2019 et doivent se poursuivre dans les années à venir.