Les Odonates

 

 

Présentes sur presque tout le globe, nous sommes de grandes voyageuses et nous pouvons parcourir jusqu’à plusieurs milliers de kilomètres. Des littoraux aux déserts, des basses plaines aux hautes-montagnes, nous colonisons des habitats très variés à condition qu’un élément soit présent, au moins temporairement : l’eau.

Nous, Libellules et Demoiselles, sommes intimement liées à cette ressource. Si il est vrai qu’une fois adulte, l’espace aérien est notre territoire, notre descendance est quant à elle inféodée aux mares, ruisseaux, rivières et autres points d’eau. En effet, une fois sortie de l’œuf, nos larves adoptent une vie aquatique au cours de laquelle elles prédateront les autres larves d’insectes, les têtards et les petits crustacés afin d’assouvir leur féroce appétit.

De l'eau à l'air libre

Leur squelette externe est rigide et contraint leur croissance. Les larves s’en débarrassent donc régulièrement pour pouvoir grandir : c’est le phénomène de mue. Un nouveau squelette plus grand se développe alors et prend la place du précédent.

Quand l'âge adulte approche, après quelques semaines à quelques années dans l’eau, il faut quitter notre milieu d’origine. Nous nous accrochons alors à la végétation pour réaliser notre dernière mue, celle qui nous dotera de 2 paires d’ailes et de notre corps d’adulte : c’est la mue imaginale.

 

Après avoir laissé sécher nos ailes toutes neuves au soleil afin qu’elles durcissent, nous nous éloignons de notre lieu de naissance pour commencer à chasser les insectes volants. Nos couleurs ne sont pas encore tout à fait celles d’un adulte mature, il peut alors être difficile d’identifier notre espèce. Au bout de quelques semaines, les mâles rejoignent les points d’eau pour s’attribuer et défendre leur territoire. Les femelles ne les rejoindront que pour la saison de reproduction.

Un accouplement accrobatique

Le mâle possède à l’extrémité de son abdomen, des appendices en forme de crochets : les cercoïdes. Lorsqu’ils rencontrent une femelle, ils enserrent le « cou » de celle-ci grâce à ces excroissances. On peut alors voir les couples voler ensemble, liés par l’abdomen du mâle : ce sont les tandems. Pour féconder les œufs, la femelle plaque ses organes génitaux présents au bout de l’abdomen contre les pièces copulatoires du mâle présentes sur le 2eme segment de l’abdomen, contenant les spermatozoïdes. On observe alors le cœur copulatoire, caractéristique de l’ordre des odonates.

Enfin, la ponte se fait seule ou en tandem, directement dans l’eau ou dans des végétaux à l’aide d’un ovipositeur (structure biseautée au bout de l’abdomen des femelles).

Nous sommes menacées !

Malgré l’étendue de notre répartition et notre abondance localement importante, nous sommes menacées par l’assèchement et l’envasement, la pollution chimique et l’eutrophisation* des cours d’eau, l’élimination des méandres affectant le débit de l’eau, l’artificialisation des berges et la réduction de leur végétation. Les plans d’eau propices à notre reproduction se font de plus en plus rares, leur qualité se détériore et la compétition pour s’y installer y est féroce. Certaines cousines (Leucorrhine à front blanc, Leste à grands stigmas, Sympétrum noir…) n’arrivent pas à s’adapter à la perte et la fragmentation de leur habitat. Leurs effectifs sont en chute et elles pourraient disparaitre dans les années à venir si rien n’est fait pour préserver notre écosystème.

Une mare dans votre jardin ? Découvrez comment accueillir des libellules chez vous

 

Libellule ou Demoiselle ? Devinez qui je suis !

 

Demoiselle

Libellule

Ailes

Souvent repliées au repos

Dépliées au repos

Yeux

Plus petits, aux extrémités latérales de la tête et nettement séparés

Très gros, au centre de la tête et souvent fusionnés

Abdomen

Long, fin et toujours cylindrique

Massif et parfois comprimé

 

 Pour aller plus loin : - Les familles d'odonates

                                 - L'anatomie des odonates (téléchargeable)

 

Quelques espèces très communes en France :

 

Anax empereur Libellule à 4 tâches
   
Caloptéryx éclatant Leste barbare

 

 

 

 

Quentin Escolar, LPO