Le Lycopode inondé : petite plante, grands enjeux

Date de l'actualité: 
30/04/2020

En Poitou-Charentes, le Lycopode inondé Lycopodiella inundata se rencontre uniquement sur les Landes de Cadeuil.
Lourde responsabilité et enjeu important pour le site car cette espèce ne se porte pas bien.
Un suivi a été mis en place pour suivre son évolution et identifier des pistes d’action.

Le Lycopode inondé est une petite plante apparentée aux fougères, qui s’installe sur les terrains humides et humifères comme la tourbe, le sable, etc…
Ses habitats naturels sont aujourd’hui devenus très rares.
L’espèce, menacée de disparition, est protégée en France. Les Landes de Cadeuil constituent l’unique site de présence connue de l’espèce en Poitou-Charentes.

Depuis 2016, le Lycopode inondé fait l’objet d’un suivi attentif sur le site, réalisé par la LPO, en partenariat avec la RNR de la Massonne qui accueille quelques stations de l’espèce.
Ce suivi est rendu possible grâce à des financements Natura 2000.

La première phase du suivi s’est terminée en 2019 : l’occasion de dresser un premier bilan de l’évolution de l’espèce sur les Landes de Cadeuil.
Sur la RNR de la Massonne, un déclin continu de l’espèce a été mis en évidence.
La situation est tout aussi préoccupante sur les autres stations des Landes de Cadeuil.
La récurrence d’épisodes de sécheresse printanière et estivale ces dernières années pourrait constituer un facteur d’influence majeur pour cette espèce.
Plusieurs pistes d’actions ont été avancées pour assurer la conservation du Lycpode inondé : maintenir une hygrométrie suffisante sur les stations de l’espèce, rouvrir les landes humides, engager des tests d’étrépage localisé des sols, limiter la pratique des sports motorisés qui peut impacter gravement l’espèce,…
Les actions seront à poursuivre en ce sens sur le site.